8 festivals d’été pour les juilletistes

La Sélection 100% Nouvelle-Aquitaine de Champs Libres

Spectacles, musiques & festivals
Sélection
Par Champs Libres Média – La rédaction
2 minutes de découverte
04 • 07 • 2022
Après la sélection des festivals de juin, voici celle du mois de juillet ! 100% néo-aquitaine, elle met en avant des festivals ruraux créatifs, vivants et joyeux. Et là encore, il y en a pour tous les goûts et tous les âges : musique, théâtre, arts de la rue, cirque, arts de la parole ou festival de la pensée, chacun y trouvera son compte. Sélection.

Le plus rock : la tournée d’adieu d’Artùs

Dernière tournée pour le groupe Artùs qui met fin à la collaboration de ses membres. En vingt ans, ses six musiciens ont ouvert la musique dite “traditionnelle” à une esthétique moderne aux accents très rock. Entre basse et tambourin à cordes, entre batterie et vielle à roue, le groupe a déployé la langue occitane sur des rythmes percutants décloisonnant par là-même les pratiques artistiques. On pourra vibrer avec eux au Festival Les Nuits atypiques à Villandraut en Gironde le samedi 10 juillet ou mieux le vendredi 8 juillet Chez Lili à Germ-Louron en plein cœur des Hautes-Pyrénées.

A Champs Libres, nous les suivons depuis longtemps. N’hésitez pas à vous plonger dans les nombreux reportages, films et documentaires, comme l’excellent Artús Rock Brut, que nous leur avons consacrés.

Le plus ancré : Un Festival à Villeréal (Lot-et-Garonne)

Du 3 au 9 juillet dans la petite bastide lot-et-garonnaise de Villeréal, le théâtre s’exprime autrement. “Tout ce qui est montré pendant le festival a été construit ici, pour ici”, explique Samuel Vittoz, fondateur de Un Festival à Villeréal, pour que les créations soient connectées avec le village et ses habitants. Entre la pièce de théâtre “A la recherche de la troisième fougères à droite” du collectif Pris dans les phares, la performance du BIM, les concerts, les lectures, les ateliers de chants et d’improvisation vocale collective, la présentation de courts-métrages, la programmation devrait satisfaire les festivaliers en quête de circuit-court et d’exigence artistique.

Découvrez en images ce festival ancré avec le reportage que Champs Libres lui a consacré en 2017.

Le plus engagé : Les Reclusiennes (Gironde)

A Sainte-Foy-la-Grande, sur les rives de la Dordogne entre Bergerac et Libourne, se tient du 6 au 10 juillet le festival de la pensée Les Reclusiennes. Tirant son nom du grand géographe Elisée Reclus qui y est né en 1830 et qui toute sa vie a défendu une vision libertaire du monde, le festival s’inscrit dans la pensée de l’auteur de L’homme sur la terre et de la Géographie universelle, en essayant de décrypter le monde “avec honnêteté » sans masquer ce qui ne plaît pas.

Sur le thème “Evadons-nous”, l’édition 2022 propose, entre autre, une exposition de l’artiste peintre Noémie Boullier, Homme en boîte, des rencontres autour de l’évasion (s’évader des idées reçues, s’évader du système), la projection du film Retour à Reims réalisé par Jean-Gabriel Périot d’après le livre de Didier Eribon. De la matière à réflexion et à engagement !

Vivez le festival Les Reclusiennes avec le reportage que Champs Libres lui a consacré en 2018.

Le plus informé : le festival international de journalisme (Lot-et-Garonne)

La guerre en Ukraine, la crise écologique et ses multiples implications sur l’agriculture bien sûr, mais aussi sur l’éducation à travers le rôle des parents,… Le Festival international de journalisme de Couthures-sur-Garonne, organisé par le groupe Le Monde du 15 au 17 juillet, décrypte les sujets brûlants de l’actualité. A travers des débats, la presse elle-même sera questionnée : quelles conséquences a la concentration des médias par des grands groupes détenus par des milliardaires ou proches du pouvoir, comme la chaîne russe RT, pourquoi les médias aiment tant les experts, la déontologie journalistique, l’objectivité, etc.

Chaque année une marraine ou un parrain prestigieux est à l’affiche. Pour cette année, place à Charline Vanhœnacker, journaliste, humoriste, et productrice de radio dont l’impertinence ne cesse de nous réjouir.

Champs Libres était à Couthures-sur-Garonne au tout début du festival en 2017 avec cette année-là Barbara Hendricks pour présidente.

Le plus familial : Festival Traverse ! (Deux-Sèvres)

Amoureux des contes, le festival Traverse ! est pour vous. Réparti sur neuf communes du Haut Val de Sèvres, dont Saint-Maixent l’Ecole, Pamproux, Azay-le-Brulé, Exireuil, le festival met à l’honneur les arts de la parole. Avec leurs mots et leur musique, les artistes font des propositions intergénérationnelles qui invitent à rêver, à comprendre le monde, à grandir, à voir plus loin. Des histoires pour rire et pour sourire, aussi.

Les familles sont au cœur de l’édition 2022 avec une offre jeune public enrichie. Accro aux contes ? Rendez-vous dans les Deux-Sèvres du 19 au 24 juillet.

Découvrez ce festival dédié aux arts de la parole et aux contes avec Champs Libres.

Le plus espiègle : Fête des Sottises ! (Pyrénées-Atlantiques)

Les arts de la rue ont leur festival dans les Pyrénées-Atlantiques : Fête des Sottises ! Entre le “In” et le “Off”, les occasions de découvrir de nombreuses compagnies de cirque et de rue ne manqueront pas : Arpenjo, Cie Groenland Paradise, Dakipaya Danza, Collectif Jamais trop d’art !, Les Humains gauches, Le bal du samedi soir, Le Poisson Soluble, Cie Laluberlu, Pêche à la mouche. Pour se laisser surprendre au détour d’une rue, d’un parc, d’un jardin.

Du 22 au 24 juillet, les joyeuses troupes animeront le bourg de Salies-de-Béarn. Champs Libres leur a consacré un reportage en 2019.

Le plus patrimonial : itinéraire baroque en Périgord vert (Dordogne)

Si la musique baroque résonne dans les vallons de Dordogne, on le doit d’abord à un Néerlandais ! Organiste, claveciniste, chef prestigieux, Ton Koopman a choisi le Périgord vert pour imaginer un festival qui lui ressemble : exigeant et attachant. Cet amoureux du patrimoine a choisi d’ouvrir grandes les portes d’églises et de chapelles oubliées pour y faire entendre le meilleur de la musique baroque.

Cette année, du 23 au 31 juillet, on pourra s’y régaler avec l’ensemble La Grande Chapelle (Albert Recasens) et sa Musique pour la Chapelle Royale (17e siècle), avec Amsterdam Baroque Orchestra (Ton Koopman) et son programme 100% Johann Sebastian Bach et bien sûr avec son itinéraire-marathon – cinq concerts, cinq lieux, cinq jeunes ensembles musicaux.

Champs Libres a eu le plaisir de découvrir le patrimoine roman et la musique baroque avec Itinéraire baroque en Périgord vert en 2019.

Le plus attendu : l’été théâtral à la Maison Maria Casarès (Charente)

Maria Casarès, grande actrice et compagne d’Albert Camus a trouvé refuge à Alloue en Charente. Sa maison, aujourd’hui Maison des Illustres, est le lieu de nombreuses rencontres théâtrales et d’un excellent festival qui se tient cette année du 25 juillet au 19 août. Pour les 100 ans de l’illustre dame, il fallait un programme d’exception et deux mises en scène de Matthieu Roy, codirecteur du lieu. Lors de la même soirée, il est possible de découvrir “Le Tartuffe ou l’Hypocryte” de Molière (création), “Comme vider la mer avec une cuiller” avec l’excellent Yannick Jaulin, mais aussi de dîner sous les étoiles. Un théâtre exigeant et populaire, à l’image de Maria Casarès qui a travaillé en son temps avec Jean Villar et son Théâtre National Populaire, une aventure retracée dans une belle exposition.

Champs Libres a réalisé un reportage sur la Maison Maria Casarès en 2017. Souvenir, souvenir d’un lieu qui a, depuis, bien grandi.

festival
Nouvelle-Aquitaine

Partagez-moi !