Culture et développement rural

Un guide pour détecter et accompagner les projets

Politique & société
Reportage
Par Champs Libres Média – La rédaction
6 minutes de découverte
02 • 03 • 2022
Le guide « Culture et développement rural » destiné aux porteurs de projets et aux élus vient d’être publié sous l’égide du Réseau rural national. Son objectif ? Proposer des repères méthodologiques, présenter les opérateurs et les sources de financements pour donner aux acteurs de la culture en milieu rural les clés de la réussite de leurs projets.

Ses auteurs, Jean-Luc Pouts et Jean-Michel Tobelem, préviennent d’entrée : « Ce guide est une invitation à cheminer en prenant le temps d’entrer dans les réalités de terrain ; autrement dit, une manière d’éviter la schématisation ». Pas de modèle prédéfini et encore moins de prêt-à-penser ! Le guide « Culture et développement rural » s’attache à comprendre et à connaître les conditions de réussite des projets culturels dans les territoires ruraux à travers 30 initiatives fixes ou itinérantes, ponctuelles ou pérennes, allant du café culturel au festival, en passant par des lieux patrimoniaux ou labellisés. Une invitation à découvrir la France par ses marges et à constater la diversité des projets.

Renforcer l’existant, produire de la valeur

Premier constat : si la culture fait partie des composantes d’un territoire, elle n’en est ni la plus importante ni la plus déterminante. Les auteurs rappellent ainsi que parmi les raisons qui poussent les Français à s’installer en zone rurale, la qualité de l’animation culturelle arrive loin derrière le cadre de vie et le bassin d’emploi. De là à penser que la culture ne serait pas essentielle aux territoires ruraux est un pas que Jean-Luc Pouts et Jean-Michel Tobelem ne franchissent pourtant pas, bien au contraire. « Si l’activité culturelle n’est pas toujours porteuse de développement économique, elle contribue à renforcer les atouts existants », précisent les auteurs : gisement d’emplois, patrimoine immatériel, environnement, paysages, etc. Jean-Luc Pouts enfonce le clou : « l’activité culturelle peut jouer en faveur d’au moins deux piliers du développement rural, à savoir la qualité du cadre de vie et l’évolution de certains systèmes productifs locaux, dont celui du tourisme ».

Si la culture crée « des conditions propices au développement local », elle contribue aussi à la production de valeurs. Parmi les valeurs citées par les auteurs, on trouve notamment l’évasion, l’ouverture, l’imagination, le décentrement, l’empathie, la découverte, l’enrichissement, la rencontre, la créativité… La culture entretient ainsi un climat social positif, développe le sentiment d’appartenance, encourage la participation et l’investissement à l’évolution de son territoire. Autant d’éléments non quantifiables qui pourtant contribuent à l’identité d’un territoire et au cercle vertueux de son développement.

C’est justement pour la raison que la relation entre un projet et les circonstances de terrain est toujours singulière et irréductible à un modèle qu’il est proposé de s’attarder sur chaque situation pour en ressentir la complexité.

Hybridation et singularité : l’art de repérer et d’accompagner

Deuxième constat : souvent hybrides, les projets artistiques et culturels étudiés croisent plusieurs activités et champs disciplinaires. On peut citer par exemple musique et nature pour Les Phonies Bergères à Bedous dans les Pyrénées-Atlantiques, commerce et spectacles au Café culturel La Renverse en Charente-Maritime ou encore théâtre contemporain, patrimoine et agriculture pour la Maison Maria Casarès à Alloue en Charente. Cette hybridation, cette capacité à transgresser les codes et les classifications, qui sont un réel atout pour l’identité et la singularité du projet et de son territoire, rendent en revanche la tâche ardue pour les élus locaux et les collectivités territoriales, en première ligne du repérage. Intermédiaires incontournables, ils sont parfois démunis devant les choix à opérer. Jean-Luc Pouts estime que « les communes et les intercommunalités endossent le rôle d’accompagnateurs, essaient d’aller partout en s’appuyant sur les motivations et les capacités émanant du terrain » mais que leur rôle ne saurait être durable sans l’existence d’une politique locale de développement. Pas simple au vu du constat “qu’il existe en France des espaces totalement dépourvus d’associations professionnalisées et de services culturels communaux ; et, qui plus est, dans des intercommunalités qui parfois ne se sont saisies qu’à minima de la compétence culturelle”. Le chercheur constate d’ailleurs que la plupart des initiatives étudiées “sont issues d’un projet à l’origine associatif” et que “la rencontre entre une équipe politique locale et des citoyens porteurs d’un projet culturel n’est pas toujours une évidence”.

Il n'y a pas d’exception. Au cœur de toutes les expériences examinées réside l’artiste, sa recherche, son œuvre en train de s’accomplir, sa capacité à expliquer, la contagiosité de sa démarche. Quand il vient au village, cela se remarque.

Et de poursuivre : “inversement, lorsque c’est la commune qui se porte volontaire pour créer, par exemple, un lieu culturel, il peut arriver qu’elle conçoive ce projet dans un tissu social impréparé”. Le développement d’un projet culturel réussi ne se décréterait donc pas mais serait le fruit d’un savant maillage et d’une qualité d’écoute entre partenaires publics, associatifs et habitants. Cette réussite se fonde aussi sur une présence artistique forte : “ il n’y a pas d’exception. Au cœur de toutes les expériences examinées réside l’artiste, sa recherche, son œuvre en train de s’accomplir, sa capacité à expliquer, la contagiosité de sa démarche. Quand il vient au village, cela se remarque.”

Création de valeur, hybridation, singularité, complicité, confiance, présence artistique… autant d’ingrédients que présente ce guide particulièrement inspirant pour tout porteur de projet, élu d’un territoire rural, technicien de collectivité, association, entrepreneur ou simple habitant.

Essai et témoignage
Guide Culture et développement ruralJean-Luc PoutsJean-Michel Tobelem

Partagez-moi !

Vous aimerez aussi...

Reportage
31 • 03 • 2022

826 festivals se déploient en Nouvelle-Aquitaine

Décryptage d'une étude à visée cartographique

Par Champs Libres Média – La rédaction
Politique & société
Plutôt ruraux ou urbains, les festivals néo-aquitains ? Et quelle est la nature de leur programmation ? Théâtrale, musicale, littéraire ? Pour mieux les...
4 minutes de découverte
Rencontre
22 • 11 • 2020

Entretien avec Hélène Chauveau, géographe

Elle décrypte pour nous les liens entre culture, ruralité et jeunesse

Par Champs Libres – Le magazine TV
Politique & société
Quelles sont les pratiques culturelles des jeunes en milieu rural ? Quelles sont leurs stratégies conscientes et inconscientes ? Champs Libres a choisi d'interroger...
34 minutes de découverte
Débat
14 • 11 • 2019

Loin des villes : créativité zéro ou bouillon de culture ?

Revivre le débat organisé par les Tribunes de la presse et Champs Libres

Gironde (33)
Par Champs Libres – Le magazine TV
Politique & société
Les campagnes font de la résistance. Les projets artistiques et culturels originaux s’y développent et trouvent leur public. Quels sont ces projets dont la...
63 minutes de découverte